Végétarisme : les différentes écoles

vegatarisme-ecoles

Les études menées sur le régime végétarien tendent à démontrer qu’une alimentation végétarienne est bénéfique pour la santé et  l’espérance de vie. Pour autant, il faut se montrer prudent et vigilant afin de prévenir toute carence, notamment dans le cas d’un régime végétalien.  

Peut-être avez-vous dans l’idée de sauter le pas et d’opter pour un régime végétarien. Avant de vous lancer, examinons ensemble quels sont les différents courants. A la fin de ce billet, vous connaîtrez la différence entre les végétariens, les végétaliens, les crudivores, etc.

Il existe en effet plusieurs formes de végétarisme.

Les régimes végétariens

L’ovo-végétalisme

Ovo, ou œuf en latin. Ce type de végétarisme autorise la consommation des œufs, mais pas de lait.

Le lacto-végétarisme

Lacto, ou lait en latin. Il s’agit d’une forme de végétarisme qui inclut le lait, mais pas les œufs.

L’ovo-lacto-végétarisme

Inclut les œufs, le lait et les produits laitiers comme le fromage, les yaourts, et aussi le miel. Cette forme est la plus répandue dans les pays occidentaux, la plus facile à suivre également.

Les régimes végétaliens

Le crudivorisme

Le principe du crudivorisme consiste à ne pas faire cuire les aliments. Les aliments autorisés sont donc les fruits et légumes crus, les oléagineux et les graines, les germes de céréales et de légumineuses, les herbes et les huiles végétales, et les jus de fruits. Le miel n’est pas autorisé.

Le fruitarisme

Ce régime n’autorise que les fruits, les noix, les graines et matières végétales. Seuls les fruits mûrs et récoltés sans détruire les plantes qui les portent peuvent être consommés dans ce type de régime. Le miel n’est pas autorisé non plus.

Ci-dessous, une vidéo sur la viande :

 

 

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.